Sainte-Lucie : Pourquoi y aller ?

Sainte-Lucie : Pourquoi y aller ?

Sainte-Lucie est une île luxuriante et authentique qui compte de plus en plus d’admirateurs. Parmi ses vacanciers, on trouve beaucoup de mélomanes qui, au printemps, se laissent séduire par le Festival de Jazz & Arts de Sainte-Lucie. Certains accros à l’adrénaline passent également par Sainte-Lucie pour tester leurs limites en escaladant les Pitons ou en visitant la forêt tropicale de la région du Chassin. Enfin, Sainte-Lucie est une destination privilégiée des amoureux en Lune de miel. Avec ses plages calcaires et ses stations balnéaires isolées, l’île ravira tous les couples en quête d’intimité.

Vous ne vous sentez pas l’âme d’un aventurier, d’un mélomane ou d’un grand romantique ? Pas de panique ! Sainte-Lucie refuse d’être cataloguée comme n’importe quelle île des Caraïbes. Loin du luxe ostentatoire auquel s’identifient certaines îles de l’archipel, Sainte-Lucie cultive un mode de vie simple, tourné vers la nature et le monde sauvage. Vous pourrez ainsi profiter d’un séjour entre farniente et découvertes sauvages ; vous lever le matin pour profiter de la mer, avant de partir l’après-midi à l’assaut d’un volcan et de finir la journée par une soirée dansante sur les plages de sable noir.
Sainte-Lucie

Sainte-Lucie : nos conseils de voyage

La meilleure saison

La meilleure période pour visiter Sainte-Lucie se situe entre les mois de mai et juin. Cette période comprise entre la fin du printemps et le début de l’été offre un temps magnifique, des températures agréables entre 21 et 30 degrés, ainsi que des tarifs de chambres abordables dans les meilleurs hôtels.

Les mélomanes devraient envisager de se rendre sur l’île au début du mois de mai pour assister au Festival de jazz et d’arts de Sainte-Lucie, qui se tient au Pigeon Island National Landmark. L’île entre en pleine activité en été et jusqu’à la fin de l’automne. Les risques d’ouragans tropicaux sont plus élevés à cette période, mais l’animation bat son plein.
La période la plus occupée et la plus coûteuse pour les vacances reste de décembre à avril. Il s’agit de la saison la plus sèche.

Informations pratiques :

L’électricité est aux normes françaises à Sainte-Lucie, le courant électrique est de 220 à 240 volts. La monnaie est différente, mais avantageuse par rapport à l’euro. Le dollar des Caraïbes orientales (XCD) est évalué à un peu moins de 0,32 €. Vous souhaitez changer de l’argent sur place ?
Des distributeurs de billets sont disponibles 24h/24. Ils acceptent les cartes Visa et MasterCard. Pour les devises : le dollar américain est accepté partout, ainsi que les cartes internationales de paiement. L’acceptation de l’euro progresse, évidemment, depuis que cette monnaie est devenue plus forte.

Frais de service :

Un pourboire de 10% est systématiquement ajouté à toute facture d’hôtel ou de restaurant

Attention : la conduite à Sainte-Lucie est différente. Si l’on considère l’histoire de Sainte-Lucie avec l’Empire britannique, il n’est pas étonnant que le pays ait adopté la conduite sur le côté gauche de la route. Comme les transports en commun sont peu nombreux, vous devrez prévoir un budget taxi pour vous rendre aux attractions et en revenir.

Que peut-on manger ?

Avec une telle richesse de culture, des Amérindiens aux Africains en passant par les Français et les Britanniques, il n’est pas étonnant que Sainte-Lucie soit un énorme melting-pot culinaire. Bien sûr, en tant qu’île, les fruits de mer frais jouent un rôle central. On peut y déguster de la conque et du mahi-mahi, préparés de multiples façons. Le plat national de l’île, le poisson salé cuit à l’étouffée avec des bananes vertes bouillies, a une longue histoire qui remonte à l’époque où la morue salée était un aliment de base pour les marins effectuant de longs voyages. Il est préparé en le faisant mijoter avec des poivrons et des oignons assaisonnés et est servi avec des bananes bouillies et non mûres. Vous le trouverez sur la plupart des menus de l’île. Le porc et le poulet grillés au barbecue sont également très populaires. Le thé au cacao, fait avec du cacao local, des épices et du lait, est une boisson standard pour le petit déjeuner, avec du pain chaud frit.

Morue ti nain

Puisque plusieurs des meilleurs hôtels de l’île offrent des forfaits tout compris et comptent plusieurs restaurants sur place, vous pourriez être tenté de savourer tous vos repas dans le confort de votre hôtel. Mais n’hésitez pas à vous aventurer hors de votre hôtel pour découvrir de délicieux restaurants locaux.

Les visiteurs récents recommandent la Maison de la Plantation Rose à Castries endroit idéal pour un brunch, pour la qualité du service, de la nourriture et de la vue. Masala Bay à Marigot Bay autre restaurant populaire, propose un menu fusion indien-chinois, qui ravira même les végétariens. Ou préferez-vous le Roots Bar, où vous pourrez profiter d’un barbecue, d’une bière et de la vue sur la plage de Marigot Bay.

Se déplacer à Sainte-Lucie

La meilleure façon de se déplacer à Sainte-Lucie est la voiture ou le minibus. Des taxis sont également disponibles ainsi que des bateaux-taxis si vous souhaitez faire le tour de l’île.Il est possible de louer voitures ou scooters à l’aéroport international de Hewanorra (UVF) dans la ville méridionale de Vieux Fort, qui est à environ 65 km au sud de Castries. Les tarifs sont en moyenne d’environ 50 $ par jour.

Les trois meilleurs hôtels à Sainte-Lucie :

  1. Jade Mountain
  2. Ladera Resort
  3. Sugar Beach

Le top 3 des choses à voir à Sainte-Lucie

  1. Pigeon Island National Landmark
  2. Anse Chastanet
  3. Reduit Beach

Week-end shopping à Sainte-Lucie:

Les jours de marché sont le vendredi et le samedi. N’hésitez pas à y faire vos emplettes, vous pourrez peut être même marchander. Découvrez le marché à Castries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *